French Translations?


#1

Hello,

I’m a French gamer/reader. I found Choice of games on Steam because I was looking for narrative games. I’m a fan of the genre and I enjoyed Choice of robots. A wise use of time is good! Choice of dragon is very fun!

I’m surprised but I didn’t find translations (french or spanish).

I also discover the program “Choice of script”… very interesting.
I don’t know if we can use with another language (accent and grammar problems).

Thank you
(I apologize if my question is off topic or already processed.)


#2

In terms of accents, I used them in Choice of the Petal Throne, without any problems. You just need the right keyboard activated on your device when you program.

I can’t see why grammar would be an issue either, so technically I think it’s totally feasible


#3

ok, thank you Danielle.

grammar would be a problem because of some particularities:
for example: he/she would be translated (il/elle) but his/her is more complicated.

I studied the case of *set royal_him “her”… his… she
in Choice of dragon. According languages, the agreement of the possessive adjective depends on the individual OR object.

have a nice day


#4

effectivement ça m’interesserait de traduire ces jeux! après je pense que ça resterait à voir au cas par cas.
et ce serait un bon exercice, n’empêche, ces histoires de gramaire :stuck_out_tongue:
je pense qu’il faudrait un ou deux traducteurs par histoire, ou une sorte de correction pour que le résultat soit le mieux.


#5

Bonjour The_Rock_Whisperer

je pense que les lecteurs français sont assez fans de ce genre de jeux. Hormis Walrus Books, on a pas grand chose de notre côté de l’Atlantique.

En fait, j’ai traduit en français le premier chapitre de Choice of dragons pour le présenter à des amis et c’est là que j’ai réalisé les problèmes de traduction, au niveau du texte et de la programmation.

Est-ce que tu as déjà essayé de traduire des fragments de ces jeux ?


#6

Choice of games is fun and promising!

I totally agree if someday a bilingual edition of a game could be coded here.

Until then i believe that we must rally on a “miss and hit” method of coding, specially in neo-latim language such as french or português.


#7

totally agree!

We can hope.
Many games are translated in french or spanish.
The games are rarely translated into Portuguese (I do not know why). Yet the novels are often translated.
It’s probably more difficult with a video game containing a lot of text (the translators are often paid by the word)


#8

J’ai débuté les jeux à choix en anglais donc les jeux de notre coté de la mare, je ne connais pas trop
Mais non, je n’ai pas encore traduit de texte de ces jeux, même si j’ai commencé à en écrire un (en anglais, mais bon…)
Je pense qu’il vaudrait mieux avoir accès au code original pour certain travaux, non? Et tu as rencontré quoi comme type de problème, mis à part les pronons?


#9

Rebonjour,

Pour les jeux, je parlais surtout des “livres dont vous êtes le héros”. En France, nous avons les rééditions de Gallimard, Walrus qui tente des inédits et la revue “Heros” qui essayait (mais j’ai beau être abonné je reçois plus rien depuis des années).
Tu as raison d’attaquer en anglais. C’est probablement beaucoup plus simple pour mêler le texte au code. Tu as publié dans hosted game ?

Le code original est la propriété des auteurs, je pense. L’entreprise avait laissé le code du premier chapitre de Choice of dragon en libre accès donc je me suis entrainé dessus.

a part le problème des pronoms, j’ai aussi un problème d’affichage avec les accents. Danielle, l’auteure de Petal Throne, m’a répondu qu’il était possible de corriger ce problème mais je n’ai pas encore saisi la manip.


#10

alors là je n’ai pas la moindre idée pour les accents, j’ai eu à peu près la même erreur (ces points d’interrogations) même pour mon titre
pour le code original, je crois qu’il est possible de le voir sur chrome en regardant le code source de la page ou qlq chose dans ce genre-là, et ce pour tous les jeux
à la limite,si on est deux ou trois à demander un traduction/de traduire les jeux officiels “Choice of X” on pourrait peut-être s’arranger avec la companie


#11

Probably because the Spanish-speaker market is more exploitable.

And also Spanish is far more easy to localize than Português, since the late is excessively complex in points where languages from the vulgar Latin like Italian or Spanish were more eclectic… (Is harder to learn/write/speak Português than Spanish or even Japanese).

This problem with the accents is an configuration issue. Easy to fix…

Just open your “Startup.txt” or wharever scene you’re working on and “Save as” with UTF-8 as code for the all the accent characters (ê è é, ã õ etc…)…

Try opening up web/mygame/startup.txt in a simple text editor like Notepad or TextEdit. If you change the text, save the file, and refresh the web/mygame/index.html page in Firefox, you should be able to see the effect of your changes immediately.

Just, make sure to save it with UTF encoding (UTF-8, for example)!


#12

Pour les apostrophes ?
A chaque fois que j’ouvre un doc, on me demande la police et je prends par défaut…
Ou alors, Nahim a écrit qu’il faut enregistrer en UTF-8. Je vais chercher cette commande.

J’aimerais beaucoup, et on peut leur soumettre l’idée mais une compagnie n’engage pas une localisation pour deux-trois demandes (malheureusement).
Faire traduire un jeu coûte très cher. Si un studio indé engage un traducteur, cela représente une sacrée somme. En moyenne 0,1 euro par mot. Un jeu comme Choice of robots coûterait 30 000 à traduire… Sans l’assurance que les clients francophones achètent.
Les gros éditeurs ont parfois un département interne pour les trads, ce qui simplifie cette opération. J’ai travaillé sur un jeu pour Kalypso, qui a été traduit en six langues: ils avaient déjà ledit département.

Après on pourrait proposer bénévolement. Faut voir la motivation et le temps disponible. Personnellement j’ai bien aimé traduire le début de “dragon”, c’est formateur. Et ma version finale est buguée…

En tous cas je serai “pour”.


#13

Thank you very much, Nahim.

I will try with UTF.


#14

You see? Is Easy!

Just change the “ANSI” thing int “UTF-8” and your text will run!

comprendre vous?


#15

Le titre du jeu contient le mot Gévaudan, et l’accent ne passait pas; j’irais voir cette histoire de UTF-8 dès que peux, merci @Nahim

c’est sur que ce serait du bénévolat, mais comme tu l’as dis ce serait un bon exercice- après je suis seulement en licence d’anglais donc c’est certain que ce ne serait pas à ton niveau professionnel,mais on ne doit pas être les seuls pour le français et encore moins pour d’autres langues.
Et il faut voir si le marché français serait intéressé par ces jeux à choix multiples; mais comment ça s’est passé au tout début de cette compagnie? est-ce que c’était choice of dragons gratuit avec options de payer avec pubs?


#16

Thank you Nahim, I found it.

(my windows 8 have a different option…)

I have the accents.


#17

Sur mon ordinateur, ne j’ai pa sla même option que Nahim mais on peut choisir le codage à l’ouverture du fichier word. Et effectivement, ça marche! Tous les accents et autres caractères s’affichent.

A voir. Si je trouve le temps, je peux préparer uen démo “propre” pour leur montrer ce qu’il est possible de faire, avant de les déranger.
Je pense comme toi que de nombreux français seraient intéressés.

Là je peux répondre parce que des studios m’ont déjà posé la question: il n’y a rien en France. Et puisqu’il n’y a pas de client en France, personne ne sort de collection de ce genre (trop risqué). C’est un peu le serpent qui se mord la queue.
Choice of games a commencé au début avec une sorte de free to play: on peut jouer gratuitement à Dragon avec les pubs ou acheter la version sans pub.
En 2015, choice met tous ses jeux en test gratuit online et on peut tous les acheter sur différents supports (personnellement je les achète sur steam).

Le Gévaudan ? Un jeu sur la “bête” serait approprié pour une collection française.


#18

Et le code source de Choice of dragon est disponible à cette adresse:

https://www.choiceofgames.com/dragon/scenes/startup.txt

(Choice of games l’expose librement pour donner un modèle aux programmeurs)


#19

The gamebook market has always been pretty strong in France - I believe that France is the only country in the world in which the Fighting Fantasy books have remained in print non-stop for the last 30 years.

I’m recapping some of the information already in the thread, but the essential question is: would a French translation of a CoG game sell enough copies to justify the work (and therefore the investment) required?

Some significant points; I’m going to bullet-point here, for brevity: -

  • I wouldn’t advise launching into a big translation for free, ‘comme bénévole’. A big translation is a huge, and often demoralising, job. I am myself a translator (French > English); I’ve carried out a translation of one of the Tin Man Games apps fairly recently. That was 80,000 words, and it was exhausting, and at times fairly demoralising. My own first Choice of Games app, The ORPHEUS Ruse, came to around double that - 160,000 words, including coding. So yes, don’t launch into it lightly. At the very least, start small.

  • My own feeling is that a translator absolutely should be paid for his/her work. For a CoG ‘work for hire’ contract, where CoG has the rights to the game, I can’t see that it would be worth the company paying for a translation. The game is already selling in English, and that’s by far the biggest market CoG can aim for. For a game in which the author has retained the rights, I guess it could be possible for a translator to be paid in royalties. That’d involve a bespoke arrangement between the translator and the author - and, for it to be worth the translator’s time, it’d probably involve the author handing over most or all of his/her royalties. So again, there’s no great interest in an author doing this, except for exposure, or a raising of profile - that could, in all likelihood, amount to no real benefit for the author.

  • Speaking from the writer’s perspective, I’d need to be fairly convinced that the translator would do a good job. The translator has a huge deal of influence over the author’s reputation once the text moves out of its native language.

Speaking for my own CoG apps - The ORPHEUS Ruse, and, soon(ish), MetaHuman Inc. - I wouldn’t be averse to a translation into French. If nothing else, it would mean my in-laws would at last be able to read something I’ve written. But I’d probably have a bunch of caveats to impose before going ahead with that.


#20

The second largest, as has come up in the GOI thread would be Mandarin for the Chinese market. To release anything on the Chinese market however inevitably means dealing with Beijing’s convoluted censorship rules.
Third would probably be Spanish as that covers most of Latin-America, Spain itself and a nice percentage of todays US population.
By my estimation French would rank fourth.